vendredi 16 janvier 2015

ça sent l'hiver



Et ben voui, je n'en ai pas encore parlé ici. Mais j'ai une autre addiction. Oui je sais c'est un problème mais je me soigne. Je suis dingue de bougies parfumées.
Comme beaucoup je craque pour les yankee Candle, surtout pour le format tartelette, économique, pratique, efficace.
Et l'hiver j'aime les odeurs de sucre, de doudous, de chaleur.
J'en ai sélectionnée quelques unes dans ma collection, parce qu'autant vous dire que ma collection d'hiver est foisonnante..

Chez Yankee d'abord. Dans le bruleur, sur la photo, c'est snowflake cookies :
Une bougie rose doudou qui sent la vanille gâteau, un poil épicé, un poil glacé, ce qui la différencie de Christmas cookies. Toute douce, tout chaude, un régal.

En ce moment je me shoote à sugared apple. C'est à cause de ce parfum que j'ai commencé à acheter des bougies. J'en suis fan. Elle sent la pomme rouge, pas acide, avec du sucre ça c'est certain. Mais je crois deviner une pointe de musque à l'arrière, ce qui en fait une bougie qui sent la pomme sucrée et la terre après la pluie, c'est magique.

Ensuite viens le très très fameux Christmas cookie. Et oui j'adore cette vanille toute ronde, toute douce, c'est tellement enfantin, tellement gourmand.

La dernière je ne l'ai encore jamais essayé. Mais bon, j'ai testé marshmallow treatside, ghost treats ( à Halloween), alors bon c'est encore une odeur de Chamallow. En même temps j'adore l'odeur de ce bonbon.

Enfin deux bougies qui ne sont pas de chez Yankee.
J'ai la daim beige de chez Durance.  J'adore cette marque. Les bougies sont très belles, les odeurs très construites, elles brulent bien. Nous avions eu la fleur de coton. Mais je préfère la suivante. Daim Beige est une odeur très féminine, très chaude, très ambrée, je la trouve magnifique pour les soirs d'hiver.

Et ma bougies préférée du monde. La fleur de coton de chez Alcante. Egalité avec la petit goûter d'automne de chez Nature et Découverte. Mais celle là, c'est une odeur de mon enfance. Une telle douceur. Ca sent le doudou, tout propre. J'adore. C'est l'odeur de ma maison.

mercredi 14 janvier 2015

Christmas tea

 Petite sélection de mes thés de la période. Bon depuis j'en ai d'autres en stock mais on va déjà commencé par ceux là.
Alors le premier le loreleï du palais des thés, est l'un des plus anciens dans mes acquisition. Je l'aime énormément, il me fait penser à pleine lune de chez Mariage. Une belle odeur d'amande et d'épice, gourmand, chaud, à accompagner de madeleine ou de quatre quart...

Le deuxième est une déception. C'est l'édition limitée de noel de chez Kusmi, le Tsarevna. Un thé noir, agrumes, épices... Je m'attendais à une dominante d'agrume. Et finalement c'est hyper épicé, il doit y avoir de la cardamome dedans, et c'est fort. Voilà du coup c'est un de Noël dans la même veine que le 25 du palais des thés, que je n'aime pas du tout. Donc bon je le bois au travail pour le finir et surtout je me réjouis d'avoir pris le format mousseline.

Enfin le dernier est une petite trouvaille, je suis une petite youtubeuse ( voici le lien de sa chaîne https://www.youtube.com/user/heodrene) car je suis fan de ses avis sur le thés, les bougies et ses lectures, et elle a parlé dans une de ces vidéos d'un thé vertige au sirop d'érable et aux noix. Malheureusement il est introuvable sur le site.

Mais j'en ai trouvé un autre ( j'ignore s'il ressemble au vertige) sur le site de la fée du thé : http://www.feeduthe.com/. Je n'ai commandé que celui là car je souhaitais tester.
Je peux déjà dire que les arômes sont très fort. Même le paquet fermé, on le sent dans mon placard. Les noix sont entières, et là j'avoues douter du potentiel gustatif d'infuser une noix dans de l'eau. Mais le thé n'est pas trop mal. Lorsqu'il est sucré, je lui trouve une touche de barbapapa. Bref un thé vert, très joli, très gourmand, très chaleureux, idéal pour la soirée.

J'ai reçu quelques jolis cadeaux pour Noël, je pense donc vous présenter tout cela un peu plus tard.



lundi 12 janvier 2015

ne lâche pas ma main

Parce que la vie continue, qu'il faut passer à autre chose.

Ma lecture terminée de ces derniers temps. Ne lâche pas ma main de Michel Bussi aux éditions Presse de la Cité.


Ce qu'en dit la quatrième :
Un couple amoureux dans les eaux turquoise de l’île de La Réunion. Farniente,palmiers, soleil.
Un cocktail parfait. Pourtant le rêve tourne au cauchemar. Quand Liane disparaît de l’hôtel, son mari, Martial Bellion, devient le suspect n°1. D’autant qu’il prend la fuite avec leur fille de six ans.
Barrages, hélicoptères… la course-poursuite est lancée au coeur de la population la plus métissée de la planète.
Et si cette chasse à l’homme, ponctuée de cadavres, dissimulait la plus redoutable des manipulations ?

Mon avis 
En ce moment je lis énormément de Young Adult. Je suis plongée depuis des semaines dans la saga de la maison de la nuit. Cette dernière comprenant 11 tomes, j'ai besoin d'alterner pour ne pas saturer. C'est d'ailleurs ce qui est en train de m'arriver, car je viens d'enchainer 3 tomes d'affiler et je lutte. Bref j'ai ouvert Ne lâche pas ma main dans cet optique.
 J'ai beaucoup entendu parlé de Michel Bussi ( surtout des Nymphéas noirs) on le voit partout en librairie, je ne pouvais pas y couper.   Donc quand je l'ai vu sur les étalages de ma bibliothèque j'ai sauté dessus.
Et, ben je sais pas si c'est sur à une lobotomisation young adulte mais j'ai trouvé l'écriture trop tortueuse, j'ai ressenti un manque de fluidité.
Bon d'abord les multiples point de vue, ça a ses limites. Là pour moi trop de point de vue tue le point de vue, ne pas se perdre en route.
Ensuite, sans trop spoiler, je suis déçue du dénouement... Ouai j'espère un truc plus croustillant.
Bon il y a tout de même des choses que j'ai aimé, j'ai aimé avancer dans l'histoire, j'ai accroché avec certains personnages, le policier notamment. Et surtout, surtout, ce qui m'a touchée dans ce livre, c'est l'histoire familiale qui s'y trame, c'est le lien entre le père et sa fille. Et le gore qui s'insinue dans tout ça.

Voilà, un avis assez mitigé je l'avoues.